Quelle huile choisir pour sa santé ?

Par Louise    Le 17 juin 2015    Aucun commentaire

Bonjour et bienvenue sur mon blog.

 optimisation-image-wordpress-google-taille

 

CITATION.

« Celui qui mange vite, va vite à sa tombe ».

Proverbe vietnamien.

 

Quelle huile choisir pour sa santé ?

Il est recommandé de choisir une huile plus riche en oméga 3 qu’en oméga 6.

 

Nous avons aujourd’hui surtout besoin pour notre santé d’acides gras polyinsaturés oméga 3. Or, notre alimentation moderne est particulièrement riche en oméga 6. Inutile donc d’en rajouter avec une huile riche  en oméga 6. Au contraire, choisissez une huile riche en oméga 3 et pauvre en oméga 6. Dans ce domaine, l’huile de colza est la plus recommandée…

Si son manque de goût vous déplaît, vous pouvez utiliser un mélange d’huile de colza et d’huile d’olive, cette dernière étant considérée comme neutre (riche en acides gras mono-insaturés).

En revanche, évitez les huiles de tournesol, de palme, de maïs, d’arachide et de pépins de raisins.

Il faut donc préférer les huiles les plus riches en oméga 3 comme l’huile de colza ou les plus neutres comme l’huile d’olive (l’huile d’olive ne contient pas d’oméga 3, mais elle a l’avantage de ne pas apporter d’oméga 6 !).

L’huile d’olive est considérée comme une huile neutre car elle apporte des acides gras mono-insaturés.

Il faut se souvenir qu’il existe trois sortes d’acides gras:

  • 1) Les acides gras saturés (mauvais pour la santé).
  • 2) Les acides gras mono-insaturés (neutres pour la santé).
  • 3) Et les acides gras polyinsaturés (dont les oméga 3 bénéfiques pour la santé).

Olive plus colza est un mélange très intéressant pour la santé, pour la cuisson et pour l’assaisonnement. 

Dans ce mélange, l’huile d’olive donne plus de goût à l’huile de colza  et inversement. Le goût très prononcé de l’huile d’olive, qui peut déplaire à certain, est atténué par le colza. Donc, n’hésitez pas à mélanger ces deux huiles !

La composition d’une huile dépend de son origine végétale.

Par exemple, l’huile de palme qui est fortement utilisée par l’industrie agro-alimentaire et  très riche en oméga 6, est à limiter.

En outre, l’huile issue du colza est inversement plus riche en oméga 3 et doit donc être privilégiée.

Les huiles de tournesol et d’arachide sont trop riches en oméga 6.

Il est préférable de ne plus en avoir dans sa cuisine et de les remplacer par de l’huile d’olive et / ou de colza.

Entre ces deux huiles, olive et tournesol, il faut choisir l’huile d’olive pour la cuisson.

L’huile d’olive résiste bien à la chaleur (200°).

Il faut savoir que l’huile de colza résiste moins bien (140 à 150° maxi). Mais sa résistance est augmentée lorsqu’elle est mélangée avec de l’huile d’olive. 

Pour la cuisson, préférez donc l’huile d’olive à l’huile de tournesol. Vous pouvez aussi choisir le mélange des deux.

L’huile de palme est très riche en acides  gras saturés. Elle est issue des palmiers et dont la culture est accusée d’être responsable de déforestation en Asie… C’est une huile bon marché, très largement utilisée dans l’industrie agro-alimentaire. Elle est riche en acides gras saturés, des acides gras que l’on consomme en trop grande quantité et qui sont donc à limiter ! 

Évitez l’huile de palme !

L’huile de germe de blé est bonne pour la santé car elle est plutôt riche en oméga 3. C’est également le cas de l’huile de soja et de l’huile de noix.

Mais les plus riches sont l’huile de colza et l’huile de lin. Inversement, l’huile de maïs apporte trop d’oméga 6.

Il est recommandé de choisir une huile de première pression à froid.

Le raffinage est un processus de transformation chimique de l’huile.

La suite sera dans un nouvel article.

 

RECETTE.

Pour 4 personnes:

  • 500 gr. de viande de porc (dans l’épaule) coupée en petits dès.
  • 1/2 chou blanc coupé finement.
  • 1 oignon jaune coupé finement.
  • 2 tomates bien mûres.
  • Persillade (ail et persil hachés ensemble). 
  • Sel-poivre.
  • Herbes de Provence.
  • 1 1/2 c. à s. d’huile d’olive.

 

Préparation:

Dans un Works, faire revenir à feu moyen, la viande de porc et au bout de dix minutes, ajoutez l’oignon et mélanger de temps à autre.

Y ajouter les tomates coupées en dès et le chou. Baisser le feu t mettre le couvercle.

Au bout de 20 minutes, saler et poivrer, ajouter les herbes de Provence  ainsi que la persillade.

Continuer la cuisson jusqu’à ce que la viande soit cuite à souhait. Le chou doit être légèrement croquant. Vérifier l’assaisonnement.

Servez avec un riz blanc.

Cette recette est délicieuse et peut s’apprêter en utilisant d’autres viandes et d’autres légumes. Recette qui nécessite peu d’huile et donc, si vous respectez cette façon de cuisiner, vous perdrez du poids. C’est simple comme tout à préparer et surtout diététique !

N’hésitez pas à utiliser les herbes aromatiques la persillade, etc. Bref, tout ce qui donne du goût.

Bon appétit.

Je vous donne rendez-vous pour d’autres recettes.

 

Louise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *