Le curcuma et ses bienfaits

Par Louise    Le 9 février 2015    Aucun commentaire

Bonjour tout le monde et bienvenu sur mon blog,

 

<<Le monde n’est qu’une maison de santé dont les pensionnaires s’estiment tous valides>> – Citation d’Henri-Frédéric Amiel – (1877).

 

Le curcuma et ses bienfaits.

 

En Asie, le curcuma est utilisé pour conserver la fraîcheur, la saveur et la valeur nutritive des aliments. Les moines bouddhistes s’en servent pour teindre leur costume de couleur safran et les hindous pour se marquer le front.

Couramment utilisé comme condiment et colorant en Asie du Sud, dont il est originaire, le curcuma a tout pour plaire.

Les bienfaits de cet assaisonnement sont nombreux. La <<curcumine>>, son principal  élément actif, en est le responsable.

Véritable alicament, il est indiqué pour protéger votre foie puisqu’il facilite la sécrétion et l’évacuation de la bile. Il est également capable de soigner les troubles digestifs. N’ hésitez-donc pas à en saupoudrer dans vos plats afin d’éviter la traditionnelle crise de foie du lendemain de fêtes !

Anti-inflammatoire, il soulage les rhumatismes, l’arthrite et les douleurs menstruelles. Il vous sera également très utile pour lutter contre l’excès de cholestérol. C’est donc un véritable allié !

Pour décupler son efficacité, il est conseillé de l’associer à du poivre noir. En effet, la broméline ou la pipérine du poivre améliore l’absorption par l’organisme de la curcumine.  De même, il est préférable de l’acheter Bio pour éviter d’absorber des substances plus ou moins toxiques.

Pour votre santé et vos papilles, pensez à adopter le réflexe curcuma dans vos soupe, vos tajines…Et pratiquement dans toutes vos préparations culinaires.

Protecteur gastro-intestinal et puissant anti-inflammatoire, le curcuma révèle bien d’autres vertus que son simple usage alimentaire. Il soigne les troubles digestifs, apaise les douleurs dues aux gastrites et autres inflammations de l’intestin et joue un rôle protecteur pour l’estomac et le foie.

Le curcuma pourrait bien s’avérer, de plus très efficace dans la prévention de certains cancers !

Son rhizome fait l’objet de recherches approfondies.

Ce rhizome, de couleur orange, est cuit, desséché  puis épluché avant d’être broyé en fine poudre.

Il entre dans la composition de différents mélanges d’épices comme le curry, le massala,  le colombo et le ras-el-hanout. Il colore la moutarde, le beurre, des confitures, des liqueurs, des fromages, des potages, des charcuteries, des pâtes à crêpes, des gaufres et certaines sauces. Vous l’identifierez sur les étiquettes sous le doux nom de E100.

Il y aurait tant à dire sur le curcuma; mais pour l’heure, nous reviendrons dans un prochain épisode sur les bienfaits de celui-ci !

Donc, voici une petite recette où le curcuma est présent.

Il vous arrive parfois de cuisiner des queues de crevettes et les têtes finissent bien souvent à la poubelle ! Or, voici une recette pour ne plus les jeter…

Bisque aux queues de crevettes.

Il vous faut de la persillade ( persil + échalotes + ail) le tout hachés ensemble et finement. 

– 10 cl de vin blanc sec

– 1 1/2 c. à c. de curry

– 1 1/2 c. à c.  de curcuma

– Du poivre

– 2 c. à s. d’huile d’ olive

– Sel en petite quantité car il faut en tenir compte que le bouillon l’est déjà.

– 20 cl de crème fraîche légère

– 1 cube de bouillon de poule dégraissé

– 50 cl d’eau chaude

– Et bien sur, des têtes de crevettes. Cela n’a aucune importance si celles-ci sont encore congelées.

Dans un saladier, mettre la persillade – le curry – le curcuma – le poivre – le cube émietté – le sel.

Délayer avec l’eau chaude – ensuite ajouter la crème.

Mettre de coté.

Dans une sauteuse, mettre 2 c. à s. d’huile d’olive et mettez-y vos têtes de crevettes à revenir durant 2 à 3 minutes. Puis mettre le vin blanc et laisser diminuer le liquide jusqu’à ce qu’il ne reste que 2 c. à s. – Ensuite, ajoutez le contenu du saladier. Laissez cuire à feu doux durant quelques minutes. Retirez du feu.

Mettre ceci dans un chinois et à l’aide d’un pilon, faites sortir tout le jus ( ou bisque).

Celui-ci est très bon  pour cuire des coquilles St-Jacques ou autres fruits de mer… ou même un potage !

Je vous souhaite bon appétit et vous dis à très bientôt.

 

Louise. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *